Jonathan S. Lock headshot

Jonathan S. Lock

Premier vice-président, directeur du développement

En contribuant à l’élaboration de la trajectoire de croissance de Chemours, Jonathan s’attèle à mettre en valeur les points forts de la société et travaille avec ses dirigeants afin d’élaborer des objectifs stratégiques à long terme. Grâce à sa collaboration avec les actionnaires de Chemours, Jonathan offre une vision transparente des plans de croissance actuels et futurs de la société.

Jonathan a mis sur pied la stratégie de croissance inorganique de Chemours dans le but de se concentrer sur les avantages concurrentiels que présentent les principales activités menées par la société, notamment celles liées aux technologies du titane, aux solutions thermiques et spécialisées et aux matériaux haute performance. Il dirige également les efforts de la société en matière de développement durable, il est le porte-parole de Chemours à Wall Street et travaille dans le cadre de la protection de la société contre les risques d’entreprise.

 

Q : Dans quelle mesure votre expérience vous permettra-t-elle de tracer la ligne de conduite de la stratégie de croissance inorganique de Chemours ? 

R : J’ai consacré les dernières décennies de ma carrière à aider les entreprises à planifier et à mettre en œuvre des stratégies de croissance inorganique dans plusieurs industries, plus récemment dans les secteurs des matériaux et de l’industrie. L’unique chose que les acquéreurs à succès ont en commun est un noyau solide et stable. Il est impossible de construire une maison sans fondations solides, et le même principe s’applique pour les entreprises qui veulent se développer à travers les fusions et acquisitions. Chez Chemours, nous nous félicitons d’avoir investi dans les fondations et je suis convaincu que nous avons tous les atouts nécessaires pour développer notre portefeuille. Chemours est l’une des entreprises les plus intéressantes où j’ai travaillé et j’ai hâte de continuer à exploiter tout le potentiel de notre portefeuille et de notre personnel.

Q : Qu’est-ce qui vous fascine dans l’avenir de Chemours ?

R : Le monde est à la croisée des chemins : les clients ont besoin et exigent davantage de leurs fournisseurs, la technologie évolue sans cesse à une vitesse fulgurante et, à l’échelle mondiale, les gouvernements, les industries et les communautés s’efforcent de résoudre les problèmes liés au changement climatique. Chemours est mieux placé pour accélérer le développement, qu’il s’agisse de veiller à ce que le dioxyde de titane parvienne aux clients pendant les périodes les plus difficiles sur le plan logistique en raison de la pandémie, de rendre possible la prochaine génération de technologies grâce à nos matériaux avancés ou de fournir des fluides frigorigènes à faible potentiel de réchauffement global qui permettront de réaliser les objectifs liés au changement climatique. Nous nous sommes mis dans une position qui nous permettra d’augmenter les revenus, les bénéfices et les flux de trésorerie disponibles.

Cela dit, tout commence avec nos collaborateurs et c’est la raison pour laquelle je suis si optimiste quant à notre capacité à respecter nos engagements.  Nous disposons d’un groupe d’employés passionnés et bourrés de talents, ayant démontré plus d’une fois que nous pouvons relever tout type de défi.

Q : Si vous deviez donner un conseil, quel serait-il ?

R : Dirigez avec compassion : vous verrez tout ce dont vos équipes sont capables si vous les dirigez avec compassion et les traitez comme une famille.  Chemours est une communauté où je veux que les gens mettent tout leur potentiel au service du travail et ne se soucient pas de qui ils sont. Plus nous sommes ouverts et honnêtes avec nos collaborateurs, plus un environnement de camaraderie se développe. Ce type de communauté ouverte, honnête et bienveillante contribue à stimuler le succès de tout le monde.

Q : Qu’est-ce qui surprendrait les gens à votre sujet ?

R : J’étais barreur pendant ma première année d’études à Northwestern. C’était une expérience formidable et j’ai beaucoup appris sur ma personne et sur les limites de la performance humaine au cours de cette année.

 

Biographie

Jonathan S. Lock est le premier vice-président et directeur du développement de Chemours. Il a rejoint l’entreprise en 2018 en tant que vice-président du développement de l’entreprise et des relations avec les investisseurs. Il joue un rôle déterminant dans l’élaboration et la gestion de la trajectoire et de la croissance de Chemours, en tenant compte des objectifs stratégiques à long terme (y compris les efforts en matière de durabilité) et de la façon dont les risques d’entreprise pourraient être gérés de la meilleure des manières. En tant que porte-parole de Chemours à Wall Street, Jonathan offre aux investisseurs une vision transparente du plan d’action de la société.

Jonathan est également cadre responsable de Pride, un groupe-ressource d’employés de Chemours. Le groupe a pour mission de promouvoir un environnement inclusif pour les employé(e)s lesbiennes, gays, bisexuel(le)s, transgenres, queers et intersexes (LGBTQIA+), ainsi que d’éduquer les employés non LGBTQIA+ sur des sujets importants afin de garantir un environnement de travail sécuritaire et solidaire.

Avant de rejoindre Chemours, Jonathan a occupé des postes dans les domaines de la stratégie d’entreprise et des relations avec les investisseurs chez SunCoke Energy et sa première société en commandite, SunCoke Energy Partners, où il a contribué à l’expansion et à la croissance de l’entreprise après sa séparation de Sunoco. Jonathan a également dirigé la pratique industrielle chez Marakon Associates, où il a permis à des entreprises du classement Global 500 d’identifier des opportunités de croissance et de gérer des problèmes de portefeuille. Il a commencé sa carrière chez Andersen Consulting (aujourd’hui Accenture) en tant que membre du groupe d’experts en R&D technologique.

Jonathan a obtenu une licence en génie biomédical à l’université de Northwestern, où il bénéficiait d’une bourse octroyée par Ford et Baxter, avant d’obtenir un MBA à la Kellogg School of Management de Northwestern et un doctorat en droit à la faculté de droit Pritzker de l’université de Northwestern. Il siège actuellement au conseil consultatif du département d’ingénierie biomédicale de Northwestern.

Pendant son temps libre, Jonathan aime passer du temps avec ses quatre enfants et faire du snowboard.

Jonathan S. Lock headshot

Jonathan S. Lock

Premier vice-président, directeur du développement

La diversité des modes de pensée et des approches pour la résolution des problèmes ne peut que nous rendre meilleurs sur les plans professionnel et personnel.